Que faire en cas de harcèlement de rue ?

De nos jours, la lutte contre le harcèlement prend de plus en plus de proportions. Les types de harcèlement dont la lutte est la plus vulgarisée sont le harcèlement moral au travail et le harcèlement sexuel. Il existe pourtant un autre type de harcèlement qui mérite e faire l’objet d’une discussion: le harcèlement de rue.

Harcèlement de rue : exemples de comportements

Tous gestes, attitudes ou paroles qui sont susceptibles de porter atteinte à l’intégrité, à la dignité, physique ou morale d’une personne sont considérés comme un harcèlement. Il peut s’agir d’un regard insistant, d’un commentaire grossier… dans la majorité des cas, ce sont souvent les femmes qui sont les victimes d’un harcèlement d’un homme. L’agresseur fait en général des remarques à connotation sexuelle ou des avances répétitives. Le harcèlement sexuel peut même se produire dans les lieux publics.

Comment réagir en cas de harcèlement dans la rue si vous êtes la victime ?

En cas de harcèlement de rue, ignorez la personne qui vous harcèle et faites semblant de ne pas avoir entendu. Certes un harcèlement peut être énervant, mais n’insultez pas la personne afin d’éviter un comportement agressif de sa part. Si vous sentez que vous êtes en sécurité, vous pouvez répondre fermement tout en restant calme. Vous pouvez répliquer, vous pouvez lui ordonner de s’éloigner de vous, vous pouvez lui dire de ne pas vous toucher ou de ne pas vous siffler en fonction du comportement du harceleur. Si vous avez décidé de confronter avec une personne qui vous harcèle, soyez ferme et ne souriez pas. Faites-lui comprendre que son comportement est illégal avec une voix forte et claire. Par contre, éloignez-vous de la personne qui vous harcèle si vous sentez que vous êtes en danger. Essayez de trouver un endroit où vous serez beaucoup plus en sécurité comme un restaurant, un magasin… mobilisez les gens autour de vous pour qu’ils vous aident.

Que peut faire un témoin de harcèlement ?

Si vous êtes témoin d’un comportement harcèlement dans la rue, avant d’entrer en confrontation avec le harceleur assurez-vous que vous et la victime êtes physiquement en sécurité et que cela n’aggrave pas la situation. Si vous et la personne harcelée n’êtes pas dans une situation risquée, vous pouvez répliquez en ordonnant le harceleur de laisser la victime tranquille… vous pouvez également demander l’aide des autres pour intervenir ensemble. Si la victime est déjà aidée par un autre témoin, vous pouvez aussi filmer la situation afin de récolter des preuves, mais vous devez toujours demander à la victime ce qu’elle souhaite faire avec la vidéo. Une telle situation est traumatisante et humiliante alors il est toujours obligatoire de demander son consentement avant de publier la vidéo. En cas d’agressions, il est recommandé de contacter dans l’immédiat le 17 ou le 112 afin de signaler le harceleur.

Travail : c’est quoi le plafond de verre ?
Les meilleures applis smartphones pour bien suivre sa grossesse